Le calme précède le miracle.

Lorsque nous sommes inquiets, nous avons tendance à chercher de tous les côtés des solutions pour résoudre les problèmes qui nous tourmentent.

Ce qui se passe, c’est qu’au milieu de toute cette agitation, nous n’avons pas la paix. Le stress nous gagne, et nous ne pouvons pas dormir sereinement tant que nous n’aurons pas trouvé de véritables solutions.

Qui parmi vous qui lisez cet article, peut me dire si cette « stratégie » a déjà payé ?

L’inquiétude et l’agitation te rendent malade, te font perdre la tête, et peuvent même t’ôter la vie. Quel beau gâchis tout cela aura été finalement !

Au milieu des défis que nous avons à relever, nous avons besoin de solutions, de révélations, qui nous aideront à sortir victorieux. Mais comment pouvons-nous entendre et recevoir cette solution lorsque nous sommes distraits ? Préoccupés ? ou Agités ?

Je comprends mieux maintenant pourquoi le Seigneur Jésus insiste sur le fait de ne s’inquiéter de rien. En effet, lorsque nous nous inquiétons, nous n’avons plus de paix en nous. Or cette paix, elle est justement ce qui nous permet de rester connectés à lui !

C’est lui qui guérit, c’est lui qui multiplie les pains, c’est lui qui délivre. Comment pouvons-nous recevoir de lui, entendre ce qu’il a à nous dire, si nous avons les pensées constamment agitées par les soucis ?

Comment peux-tu entendre ton voisin te parler avec le volume de tes écouteurs à fond dans tes oreilles ?

Rappelle-toi ce qu’il a fait avant de multiplier les 5 pains et les 2 poissons:

Ensuite, il commande à la foule de s’asseoir sur l’herbe. Matthieu 14:19

La foule devait d’abord se reposer, se calmer et rester tranquillement dans la présence de Jésus pendant qu’il se chargeait de pourvoir à leur besoin.

A force d’être constamment entrain de chercher de tous les côtés comment résoudre les problèmes que nous avons, nous finissons par passer à côtés de la solution qui très souvent vient à nous dans le calme, sous l’apparence la plus simple possible.

Marthe s’agitait dans tous les sens pour recevoir ceux qui étaient chez elles, et parmi eux il y avait Jésus, donc on imagine la pression qu’elle devait ressentir ! Sa sœur Marie quant à elle, avait choisi de rester au salon avec les invités, et plus précisément aux pieds de Jésus, pour entendre ce qu’il voulait leur enseigner. Evidemment, cela n’a pas plu à Marthe que sa sœur la laisse faire le travail toute seule. Elle était irritée, nerveuse, et encore plus stressée car il fallait qu’elle assure, devait-elle se dire. Elle finit par se plaindre de l’attitude de sa sœur auprès de Jésus car je pense qu’à un moment donné c’était devenu quand même insupportable ! Et que lui a répondu Jésus ?

Marthe, Marthe, tu es inquiète et tu as du souci pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire. Marie a choisi ce qui est vraiment bon, et personne ne lui enlèvera cela. Luc 10:41-42

En effet, ce que nous recevons lorsque nous décidons de nous calmer et de nous asseoir aux près de Jésus, est vraiment ce qui est important, et c’est aussi ce qui durera toujours. Nous recevons l’information, l’enseignement, la solution, que nous n’aurions jamais pu découvrir ou comprendre par notre propre intelligence, ou notre propre stratégie.

Et la réponse que nous recevons est en soi le miracle que nous attendions tant ! La solution qu’il nous donne dans le calme ne nous sera jamais enlevée. Ainsi, elle n’est pas valable uniquement pour le problème du moment, mais elle nous équipe aussi pour les défis du futur !

Vous serez sauvés uniquement en vous tournant vers moi et en restant calmes. Votre seule force, c’est de rester tranquilles et de mettre votre confiance en moi. Esaïe 30:15, PDV.

 

Une exhortation:

Je t’encourage à garder ton calme au milieu de la tempête que tu traverses actuellement. Un des moyens d’y parvenir, est d’ordonner à ton âme de le louer à chaque instant de la journée. Loue-le! Loue-le! Loue-le! Ceci est un bon remède pour ton âme et te gardera confiant dans l’attente du miracle qu’il s’apprête à manifester dans ta vie.

Affectueusement.

Isa.

Laisser un commentaire