Nos organes vitaux !

 

  1. Description et rôles des organes vitaux.

Le corps est constitué d’organes parmi lesquels nous avons les organes dits  vitaux tels que le cœur, le cerveau, le foie, les poumons, les reins.

  • Par ses battements, le cœur propulse dans tout l’organisme le sang qui va irriguer chaque tissu en transportant l’oxygène dont chaque cellule a besoin et récupérant au passage les déchets qui sont produits.
  • Le cerveau est sans conteste l’organele plus important du corps humain. Il est le centre de commandement du système nerveux. Il a donc le contrôle de tous les organes du corps, sur les fonctions motrices, sur la production hormonale, et sur les fonctions cognitives , c’est-à-dire l’ensemble des processus liés à l’esprit (le langage, la mémoire, le raisonnement, la coordination des mouvements , les reconnaissances, la perception et l’apprentissage ainsi que les fonctions exécutives regroupant le raisonnement, la planification, le jugement et l’organisation.)
  • Le foie est l’organe épurateur du corps. Il a également un rôle important dans la régulation des taux de certaines hormones et protéines.
  • Le poumon est le filtre à air de notre organisme.
  • Le rein est le filtre à déchet du corps et filtre également l’eau ce qui fiat de lui un organe très important dans la régulation de la pression artérielle.

Ainsi, les organes indispensables à la vie humaine se trouvent dans 2 principales régions du corps : la tête et la cage thoracique. Un dysfonctionnement ou une destruction d’un seul d’entre eux est suffisant pour engager le pronostic vital d’une personne car non seulement ils sont importants individuellement, mais en plus, ils sont interdépendants.

Je souhaitais à travers ce petit rappel anatomique faire ressortir un point qui est celui-ci : il existe un parallèle entre notre être physique et notre être spirituel.

Spirituellement nous disposons également d’un corps (le plus important d’ailleurs !) dont il faut absolument prendre soin, qu’il faut protéger pour rester en vie.

Nos organes vitaux

  1. Comment protéger nos organes vitaux.

Comme sur le plan terrestre, lors d’une bataille, les soldats se revêtaient d’une armure, nous sommes également appelés à revêtir notre armure spirituelle.

Quand nous observons de quoi est constituée une armure, nous voyons qu’il y a entre autres éléments, le casque et la cuirasse. A quoi servent-ils ?

Le casque sert à protéger la tête, c’est-à-dire le cerveau. Il protège donc les fonctions motrices et cognitives du corps qui sont souvenez-vous la pensée, le langage, le raisonnement, les reconnaissances, la perception, l’apprentissage, …

La cuirasse quant à elle protège les organes vitaux situés dans la cage thoracique, le cœur, le poumon, et une partie du foie.

Que se passerait-il si en plein milieu d’un champ de bataille, ce qu’on peut assimiler aux combats et épreuves que nous affrontons au quotidien, nos organes vitaux étaient exposés à la merci des attaques de notre ennemi ? Autant aller nous livrer directement à lui, ce sera beaucoup plus simple et moins fatiguant pour tout le monde !

Alors comment spirituellement protéger nos organes vitaux ?

  • En portant le casque qui protège nos pensées à savoir le Salut en Jésus-Christ.
  • En revêtant la cuirasse qui protège notre cœur, nos émotions, notre respiration, à savoir la Justice en Jésus-Christ.

(Lire Ephésiens 6 :13-17)

Revêtir le casque du salut consiste à déclarer de sa bouche que Jésus est Seigneur.

Revêtir la cuirasse de la justice consiste à croire dans son cœur que Dieu l’a effectivement ressuscité d’entre les morts.

(Lire Romains 10 :9-10)

En effet, lorsque nous croyons que par Jésus Dieu nous a sauvé, cette assurance du salut est ce qui fait taire la voix du doute de l’ennemi qui vient nous dire : est-ce que tu es vraiment sûr(e) que tu es sauvé(e) ? Le casque protège nos pensées.

Lorsque nous croyons et acceptons avec joie la justice en Jésus, cet état de liberté et de renouveau faire taire la voix de l’accusation et de la condamnation de l’ennemi qui veut sans cesse que nous nous rappelions de nos erreurs du passé, lorsque nous étions livrés à nous-mêmes.

L’assurance d’être sauvé, et l’assurance d’être blanchi, sont le casque et la cuirasse qui protègent les organes vitaux de ton Homme intérieur.

Je t’encourage à les accepter avec joie dès maintenant et à les revêtir avec enthousiasme, car c’est vraiment une Bonne Nouvelle !

Affectueusement,

Isa.

Commentaires

  1. Key

    Merci Isa pour ce parallèle que tu fais entre les organes vitaux spirituels et les organes vitaux physiques. Merci car ça permet de comprendre ( à moi la première ) le vrai sens des armes que le Seigneur nous demande de revêtir. Sois bénie ma soeur

    Répondre

Laisser un commentaire