Pardonner pour commencer à vivre

Pardonner est un choix.

C’est choisir de ne pas garder une offense, arriver à ne plus considérer l’acte, le geste ou la parole comme blessants.

Il ne s’agit pas de pratiquer la politique de l’autruche en mettant la tête dans le sable parce que nous préférons faire comme si la blessure n’avait pas existé. Cela s’appelle le déni, et c’est tout aussi destructeur que le manque de pardon.

Au contraire, il s’agit de reconnaître que nous avons été affectés, et choisir de ne pas laisser l’offense détruire le reste de notre vie.

C’est en cela que le pardon est libérateur car pour le coup nous ne sommes plus obligés d’être dans la réaction. Nous pouvons nous contrôler, ne pas donner plus d’ampleur que cela à une mauvaise expérience, et donc avancer.

Mon témoignage :

Je croyais avoir pardonné mais je me mentais à moi même.
Je n’avais jamais réellement accepté que j’avais été profondément affectée par la violence (verbale et physique) à laquelle j’avais été confrontée.

J’ai donc tout mis dans un coin de ma tête. Jusqu’à ce que je sois à nouveau confrontée aux propos violents de cette personne, et que je ressente les douleurs exactement comme autrefois.

Là  j’ai vraiment pris conscience qu’il fallait que je tourne réellement la page sinon je risquais de répondre à la violence pour de la révolte ou de la violence également. Je ne voulais pas ça.

J’ai prié pour que le Seigneur m’aide à pardonner et il m’a fait comprendre une chose: c’est qu’en réalité, quand on est bien et heureux, on n’a pas besoin d’être méchant ! Et j’ai compris qu’en effet la violence verbale et les injures étaient des expressions du mal être de l’autre. Alors j’ai choisi de ne pas garder l’offense et j’ai commencé prié pour cette personne.

En toute franchise, ça a été libérateur, je me suis sentie plus légère. Et le comble dans tout cela, est que depuis ce jour, j’ai l’impression que ses propos violents et ses injures me rendent plus forte, me donnent encore plus envie de m’exprimer.
Une exhortation :

Le pardon est un choix. Un choix libérateur qui permet de faire des pas vraiment décisifs vers notre avenir.

En pardonnant, nous nous donnons réellement une chance de vivre de meilleures expériences.

En pardonnant, nous rompons effectivement les liens avec le passé, qui dès lors n’a plus d’emprise sur nous.

En pardonnant, c’est à nous mêmes que nous offrons le cadeau d’une nouvelle vie.

Si tu te sens retenu (e) par le passé,  je t’encourage à choisir de pardonner aujourd’hui.

Affectueusement.

Isa.

 

Commentaires

  1. christine moumié

    Oui j’ai fait la même expérience en allant vers la femme avec qui mon mari me trompait……….. je suis allée vers elle et je lui ai dit je te pardonne parce que je veux avancer, je veux être libérée de l’amertume et la colère; et depuis ce jour je suis libérée et j’ai pardonné à mon mari également.
    Merci encore Isa pour cette exhortation. Sois bénie

    Répondre

Laisser un commentaire