Comment la visualisation rend les chrétiens paresseux et frustrés

La visualisation est cet exercice qui consiste, dans sa pratique courante, à fermer les yeux et se concentrer sur ce que nous voulons pour le voir se manifester dans nos vies.

On dira par exemple à un étudiant de fermer les yeux et de se projeter au jour de sa remise de diplôme. Penser à ce qu’il ressentira ce jour là. On lui dira que plus fort il y pensera, plus il enverra suffisamment de force dans l’univers pour amener à manifestation son rêve. On parlera de pensée créatice.

Il a cependant été constaté que les étudiants qui ont tendance à beaucoup visualiser atteignent moins leurs objectifs que ceux qui ne le font pas. Pourquoi ?

Parce qu’ils travaillent moins que les autres. Ils se focalisent davantage sur leurs rêves que sur l’importance de l’effort à fournir pour réussir. En fait, ils confondent leurs rêves avec leurs objectifs. Ils ne s’impliquent pas suffisamment dans l’atteinte de l’objectif qui permettra au rêve de se réaliser.

Le rêve est d’obtenir le diplôme. L’objectif est de réussir les examens.

Quel est le rapport avec les chrétiens ? L’enseignement de la foi. Ou plutôt, le mauvais enseignement de la foi.

« Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Pour l’avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable. »
Hébreux 11:1‭-‬2 LSG

C’est ainsi que la version Louis Segond de la Bible définit la foi. En fait, chaque version exprime la même pensée mais de manière différentes. Le fait est que plusieurs enseignements ne se basent que sur une version, voire un mot, pour fondée toute une doctrine ! Voici alors qu’ils ont décidé de se focaliser sur le mot démonstration.

Dans une église locale que j’ai fréquentée pendant quelques années, l’exercice de visualisation était pleinement intégré dans l’enseignement sur la foi. Le souvenir qui me revient à l’instant est celui d’avoir entendu dire « agite tes clés d’appartement comme si c’était les cles de ta future voiture ! » Ainsi, par la démonstration, la personne agit déjà comme si elle possédait la voiture de ses rêves.

Par la foi, elle visualise la voiture de ses rêves. Par la foi, elle se convainc de la posséder déjà. Et Par la foi, elle démontre donc une réalité qui n’existe que dans sa tête.

Ce n’est pourtant pas cela avoir la foi, et la manifester.

Cette personne a besoin d’une voiture, pour son travail ou sa vie quotidienne. C’est un besoin légitime. Et même si c’était juste pour se faire plaisir, c’est un plaisir légitime. Par la foi, cette personne sait que Dieu le Père, lui donne la force et la sagesse nécessaire dans son travail, et toute autre action ou opportunité qui lui permettra d’acquérir cette voiture. Cette personne a confiance en Dieu à qui elle a fait part de son besoin dans la prière. Cette personne ne se contente pas de prier, jeûner, visualiser (appeler par la pensée) et agiter ses clés d’appartement en guise de démonstration. La véritable démonstration de foi est la paix qu’elle manifeste grâce à la confiance en Dieu.

La foi n’est pas un exercice mystique. C’est une assurance qui produit la paix. Comme le dit le verset de l’épître aux Hébreux ci-dessus cité, ce n’est pas en visualisant que nos ancêtres dans la foi l’ont vu se manifester.

Abraham a vécu comme un étranger sur un territoire que le Seigneur avait mis en sa possession et celle de sa descendance. Mais sa descendance ne s’y est installée que des siècles plus tard. Dieu lui avait pourtant demandé d’observer autour de lui et de considérer que tout ce qu’il voyait lui appartenait ! S’agissait-il de visualiser pour que les choses changent ? Non. Il s’agissait prendre conscience et de croire en Dieu. Il a entendu, il a observé autour de lui, il a cru, et bien qu’il vécu comme un étranger sur cette terre, la promesse de Dieu s’accomplit.

Beaucoup de chrétiens contemporains sont frustrés et aigris dans leur vie de foi parce qu’après avoir visualiser et « fait comme si », rien n’a changé pour eux. Ils parlent de foi mais ne la comprennent pas. Ils dépensent plus d’énergie à visualiser qu’à travailler pour atteindre leurs objectifs.

Ils n’ont pas compris que Dieu bénit le travail, pas le rêve.

Isa.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.