Qu’est-ce qui fait battre ton cœur ?

Nous pouvons être remplis de désirs tellement présents en nous qu’il
devient impossible de cesser d’y penser, telle une obsession.

Et lorsqu’ils tardent à se réaliser, nous commençons à être remplis de
colère, d’amertume, de frustration, de tristesse ou enfin de lassitude.
Nous finissons par nous dire à nous-mêmes :
« Peut être devrais-je y renoncer. Après tout, si c’était vraiment la volonté
de Dieu, ça se verrait ! »

J’aimerais nous orienter vers une nouvelle perspective.

Dieu connait mon cœur et tout ce qui le remplit. Ce désir qui le consume
si ardemment me fait à la fois vivre et souffrir. Mais s’il est justement aussi fortement ancré en moi, c’est qu’il y a bien une raison !

Anne souffrait de ne pas réussir à enfanter. Le désir d’être mère ne la
quittait jamais. Nuit et jour elle y pensait, au point de ne plus être
satisfaite de l’amour que lui portait son mari. C’est avec L ‘AMERTUME dans l’âme qu’elle a crié à Dieu. Voici en somme ce qu’elle lui dit :
« Si tu consens à me donner ce que mon cœur désire tant, je m’engage à
te le consacrer entièrement !
» Et c’est avec la PAIX dans l’âme qu’elle quitte le temple, assurée de l’exaucement de sa prière.

Paul déployait un zèle exceptionnel à persécuter les disciples de Jésus-
Christ, intimement convaincu qu’il le faisait pour Dieu, conformément à sa volonté. Ce zèle ardent qui dévorait son cœur, entretenu par le désir brûlant de faire ce qui plaît à Dieu, est le même qui plus tard, lui a permis d’être ce défenseur acharné de l’Évangile de Paix.

Les désirs qui nous consument ne sont pas présents dans nos cœurs par
hasard. Cependant, l’impact qu’ils auront sur le cours de nos vies dépend
de nos motivations individuelles.

Tant que nous entretenons nos désirs pour notre bien être personnel, pour
ce que nous croyons être bon pour nous ou pour les autres, pour ce nous
voulons voir s’accomplir, ils demeureront des sources de frustrations et de
découragement. Nous ne serons jamais effectivement épanouis. Mais lorsque ces désirs, loin d’être reniés sont plutôt présentés en toute
honnêteté à Dieu, il (Dieu) nous révèle pourquoi ceux-ci sont présents en
nous et ce qu’il attend que nous en fassions, pour Lui.

Anne devait effectivement être mère. Toutefois, elle ne devait pas mettre
au monde « son fils » mais le serviteur que Dieu voulait pour Lui, Samuel.

Paul devait effectivement travailler à amener les Hommes à se tourner
vers Dieu. Toutefois, il ne devait pas le faire selon ce qu’il croyait être juste. Son zèle devait d’abord être corrigé par la révélation de Jésus-
Christ, afin qu’il le serve selon Sa volonté.

Alors, nos rêves, nos désirs, nous ne devons pas en avoir honte. Nous ne
devons pas en rougir. Nous ne devons pas avoir peur qu’ils ne
correspondent pas aux «critères» de Dieu. Mais nous devons tout simplement les porter à sa lumière, afin qu’il nous révèle le Pourquoi de leur présence en nous, et le Comment il veut s’en servir, pour sa Gloire.

Affectueusement,

Isa.

Extrait du livre « Vous serez réellement libres » disponible en téléchargement gratuit dans le groupe newsletter Whatsapp du blog.

Inscris-toi en cliquant ici Newsletter du blog

Laisser un commentaire